• Le silence des boyaux

      Ce week-end, je tâche de terminer cet article pantalonnier en friche depuis des lustres. Souvenez-vous, on en était resté au jean vert sapin recopié bon an mal d'un jean promod, mais dont :
    - le pli sous-fessal me mécontentait
    - la ceinture devant me rentrait dans le bide en position assise.

    Le silence des boyaux

      Un matin de printemps, avant d'aller rejoindre une copine au resto, peut-être mue par la perspective d'un copieux repas, je me suis décidée à en découdre la ceinture devant, raboter 2 cm de haut à partir du milieu devant, recoudre la ceinture, pour obtenir un résultat qui satisfaisait enfin à mes exigences d'où le titre de ce billet.

    Le silence des boyaux

    Le confort digestif illustré

    **********

      J'avais bien en tête le produit final idéal (un jean en beau velours côtelé, voire plusieurs jeans en beau velours côtelé), quand de passage chez mes parents je suis tombée chez BGF sur un rouleau de velours côtelé d'un flamboyant bleu canard, occasion d'un petit cas de conscience éthiquobobo :
    - d'un côté un velours dont les prébouloches de l'envers et l'aspect écrasé de certaines zones du poil ne laissaient pas présager une grande qualité mais avec une composition coton très majoritaire après brulis et une élasticité parfaite, probablement fabriqué à quelques milliers de kilomètres d'ici, mais présent ici et maintenant donc sans frais de port et avec participation à l'économie locale, ses 4€/m pompant peu de ressources dans le porte-monnaie. 
    - de l'autre un coton bio avec élasthanne, irréprochable sur échantillon, cher (27 à 30€/m), avec transport individualisé nécessaire depuis l'Allemagne.
    Alors hein, qu'est-ce qu'on a fait ? Sachant que le patron n'était pas abouti ?

    Le silence des boyaux
    Angledroitisation de la fourche dos

      Ben on est repartie avec son velours de schtroumpfette qui colore les jambes en bleu même après trois lavages donc autant dire que je l'ai porté un semaine le temps de me faire un avis et qu'il ne ressortira du placard que les jambes devant.

    Le silence des boyaux

      On retrouve le pli de la déprime sous la fesse, manifestement grande est la peine à comprendre quel serait l'ajustement approprié. Ma modification de la hauteur de fourche a de plus été assez mal gérée et le passant placé au milieu dos rend la fourche inconfortable. Question sensation, j'ai l'impression que le tissu qui recouvre le fessier est vite tiré vers le bas, surtout quand je commence à lever le genou.
    Je me suis demandée si je devrais poursuivre le creusement de la fourche devant, et n'y ai finalement pas touché pour la version suivante.

    **********

      J'ai donc continué à jouer à "tu chauffes ou tu refroidis" avec cette fois 1.3 m du beau velours bordeaux 98% coton GOTS 2% élasthanne, en creusant la fourche dos.

    Le silence des boyaux

    Le silence des boyaux

     Et Biquette fit son premier gif

    - C'est un peu mieux pour les plis soufessiers. Un peu... Il ne faut pas que je diminue davantage la hauteur de la fesse sur la verticale au milieu de la jambe car le lever de genou deviendrait alors trop limité.
    - J'ai dessiné la découpe de la réhausse dos au doigt mouillé et elle est encore trop bombée, ce qui forme des poches assez laides sous la ceinture.
    - Il faudrait moins de largeur sur la taille au dos pour car le pantalon a trop tendance à redescendre sur les hanches.
    - Comme je trouve le côté légèrement trop bombé sur le haut de la cuisse (je l'ai un peu repris sur les photos portée par rapport à la découpe sur tissu), je pense réorienter à l'oblique la fourche dos pour décaler le côté taille dos sur le côté.
    - J'avais orienté la fourche devant complètement à la verticale pour éviter les plis d'aine, je pourrais là aussi la remettre légèrement à l'oblique.
    - Ce jean est néanmoins très portable : deux semaines d'affilée avant un premier lavage, ce à quoi n'avait réussi aucun de ses prédécesseurs.

    Le silence des boyaux

    Avachissement naturel / Lordose            

    Le silence des boyaux

      Voilà où on en est pour cette année.


  • Commentaires

    1
    La Gauchère
    Samedi 7 Décembre 2019 à 20:51

    Ben je dirais....Une taille de trop déjà? Et enlever 1  cm en haut de la fourche dos pour mieux épouser la cambrure?

    2
    Samedi 7 Décembre 2019 à 21:13

    Ben non justement y a pas une taille de trop, j'avais même un problème de retour veineux la première journée de port du pantalon bordeaux. Pour le cm en trop au dos, possible...

    3
    Dimanche 8 Décembre 2019 à 10:07

    quel dommage pour le bleu canard électrique, cette couleur est magnifique !! et tes expériences confirment à quel point c'est une galère pour trouver pantalon à ses jambes/fesses ... belle persévérance de ta part encore une fois !

      • Dimanche 8 Décembre 2019 à 18:05

        Ouais c'est dommage je l'aimais bien, la couleur est très intense. Mais il déteint tellement que lorsque j'ai mis le bordeaux pour la première fois je m'attendais à en sortir les jambes rouges comme si c'était normal.

    4
    soffie
    Dimanche 8 Décembre 2019 à 17:26
    Toujours admirative devant tes essais... Le pantalon c'est un de mes graal... En plus je suis jalouse de ta table, c'est ta table à manger ?
    5
    Dimanche 8 Décembre 2019 à 18:13

    Non c'est ma table de coupe, avec MON bordel dessus le reste du temps. Mais elle peut aussi devenir ta table de coupe pour la modique somme de 179 euros chez le suédois, complétée de quelques cubes de réhausse chez l'enchanteur.

    6
    cosiadoru
    Lundi 9 Décembre 2019 à 12:54

    Pour celui qui déteint essaie cette recette.Moi j'ai eu le problème avec un drap housse turquoise magnifique mais une atrocité à laver.Je suis admirative de tes ajustements.Grosses bises:)

    7
    Liseli
    Lundi 9 Décembre 2019 à 15:33

    La ceinture en S est étonnante mais cela pourrait être le pourquoi de ton tissu en trop dans le creux du dos. Je suis toujours autant impressionnée par ta productivité et ta ténacité!

      • Lundi 9 Décembre 2019 à 16:05

        mais quelle ceinture en S ?

      • Liseli
        Mardi 10 Décembre 2019 à 17:56

        Derrière plus haut que devant, c'est ce que ça m'évoquait... cherche pas...

        Enfin, si tu veux un peu voir le S, faut regarder une photo de ton profil gauche.

      • Mercredi 11 Décembre 2019 à 11:26

        Maintenant je vois ! Eh bien c'est le S du boyau paisible.

    8
    Noueuse
    Mardi 10 Décembre 2019 à 15:02

    T'es sûre qu'il faut creuser la fourche, parce que là on dirait plutôt qu'elle est trop large, ça fait un peu, devant, le "flat pubis" des couturières ricaines (amour, grâce et volupté). A la limite tu peux te servir du pantalon de schtroumph et pincer pour voir la où y'a excédent (ahum)

      • Mercredi 11 Décembre 2019 à 11:33

        Alors je comprend cette impression sur la version verte de départ, mais sur la rouge d'arrivée y a rien de trop.
        J'ai ajouté une photo de devant pour bien qu'on voie. Ces légers plis camélidés donneraient presque envie de recreuser la fourche devant (ce qu'on ne fera pas).

    9
    Mardi 10 Décembre 2019 à 22:08

    Je suis épuisée rien qu'à te lire !Ca me rappelle mes essais et ajustements et ça me saoule rien que d'y repenser ... Bref, bon courage dans ta recherche ... Effectivement, ça poche dans le haut du dos ... et je suis d'accord avec la Noueuse, il y a quelque chose à faire un niveau du pubis. Mais désolée, je ne te serai d'aucune aide (et je ne veux même pas essayer d'y réfléchir)

    PS : je ne te lancerai pas la pierre pour l'achat du velours bleu. Mais c'est trop la loose le déguisement de schtroumpfette (ma fille te dirait "karma" et je te dirais "laisse les rageux rager")

      • Mercredi 11 Décembre 2019 à 11:35

        l'ajustement du pantalon > les conseils éducatifs

    10
    cyqlaf
    Jeudi 12 Décembre 2019 à 20:42
    cyqlaf

    Admiration toujours devant autant de ténacité !

    & le pantalon bordeaux est splendide !

      • Jeudi 19 Décembre 2019 à 22:46

        ah merci, ses rayures sont encore plus belles en vrai !

    11
    Zephora
    Vendredi 13 Décembre 2019 à 10:44
    Tu as toute mon admiration ! J'ose à peine dire que je ne fais ni toile ni ajustement, à part sur la couture dos des pantalons... j'ai honte...
      • Jeudi 19 Décembre 2019 à 22:49

        Je ne faisais pas spécialement d'ajustements non plus il y a quelques années. Cette année je suis retombée sur un short burda en satin fait vers 2011 qui m'a fait éclater de rire quand je me suis vue de dos tellement la fourche essaye de me scier en deux.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :